Partagez|

Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
″ Anésidora
Messages : 74
Date d'inscription : 21/01/2013
Pièces d'or : 96
MessageSujet: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Lun 21 Jan - 23:35





Helen Hale


feat. Lyndsy Fonseca


Identité


Age: 25 ans
Monde: Storybrooke [ ] Le monde des contes [ ] Les deux [x]
Identité dans l'autre monde: Anésidora
Groupe: Humain
Profession: Danseuse exotique
Personnalité: Malgré ce que l'on peut dire de moi, je ne suis pas quelqu'un de vulgaire, je ne l'ai jamais été et si j'ai fait des choses qui semblent vraiment contradictoires avec ça, c'est que j'y ai été forcé ou que je n'ai pas trouvé comment faire autrement. J'ai toujours été polie, aimante envers ma famille, en particulier mes neufs frères et soeurs qui sont les personnes à qui je tiens le plus, je suis d'ailleurs prête à me sacrifier pour eux à chaque instant et tout ce que je fais, c'est pour les aider à ma façon. Bien sûre j'aime mes parents, comme tous les enfants, hélas, ils ne me le rendent pas vraiment et j'ai toujours eu l'impression d'être un poids pour eux. Je suis quelqu'un d'assez ouvert, j'aime faire des rencontres, j'aime que l'on se confie à moi, j'ai d'ailleurs une sorte de don pour comprendre et aider ceux qui me parlent, on appelle ça de l'empathie. Il est vrai que je n'ai pas toujours eu beaucoup de chance, j'ai souvent fait les mauvaises rencontres au mauvais moment et j'arrive toujours à me mettre dans des situations ingérables, pourtant jamais je ne me plains, je suis assez indépendante et je ne suis pas du genre à me lamenter sur mon sort.

Histoire à Storybrooke


Il était environ cinq heures du matin, l'heure où la ville dormait déjà profondément, enfin, peut-être pas toute la ville. Un groupe de jeunes était agglutiné devant le seul bar qui était encore ouvert à cette heure-ci, à peine éclairé par un vieux lampadaire qui s'éteignait sans raison par moment. Ils étaient en train de chahuter, cigarettes dans la bouche ou dieu sait quoi d'autre. C'était toujours les mêmes, les plaintes du voisinage concernant le bruit provenant du club n'avait pas suffit à les empêcher de rester jusqu'à ce que je termine le travail, malheureusement. J'attrapais mon manteau et poussait la porte des employés pour sortir, je ne prêtais pas attention à eux et essayer de m'en aller discrètement, j'avais eu de la chance de pouvoir partir si facilement, d'autres soirs comme celui là, l'un d'eux serait venu m'aborder. Je détestais ça, ils venaient me voir danser et pensaient que je leurs appartenais ensuite. Après plusieurs minutes à marcher dans le froid, j'entrais enfin dans mon immeuble et montait les escaliers à pat de loup pour enfin espérer aller me coucher.

C'était ça ma vie, depuis que je travaillais dans ce bar, depuis que j'avais dix-huit ans en fait. J'avais abandonné mes études, mes parents ne pouvant pas les payer de toute façon, à cette époque je fréquentais un garçon plus âgé que moi, son père était le propriétaire du bar et il cherchait des danseuses. Moi ça ne me disait rien, je n'avais pas vraiment envie de faire un travail où j'aurais besoin de danser en tenue légère devant une salle remplie. Pourtant, je l'avais fait, pour lui, à croire que ce n'était pas suffisant, car il avait finit par me larguer pour une autre danseuse. Je n'avais pas arrêté pour autant, à croire que je le faisais aussi pour moi, je ne pensais pas pouvoir trouver un boulot mieux payer que celui-ci surtout sans le moindre diplôme et même s'ils ne me le rendaient pas vraiment, j'avais envie d'aider mes parents et surtout mes frères et sœurs qui méritaient d'avoir une meilleure vie que la mienne. Dès ma majorité, j'avais quitté la maison familiale pour essayer de me débrouiller toute seule, on ne peut pas dire que c'était la vie dont j'avais rêvé, mais c'était mieux que rien. Cela fait sept ans que je fais la même chose, rare sont les gens qui me connaissent réellement à Storybrooke, je sors très peu le jour et la nuit je travaille, en dehors de ça, je n'ai pas vraiment beaucoup d'amis qui peuvent me comprendre et qui savent pourquoi je travaille autant alors que je déteste ça. Certaine personne me considère simplement comme la traînée de la ville, une fille de petite vertu qui court après tous les hommes, pourtant cela fait bien longtemps que je n'ai rencontré aucun garçon avec qui je pourrais m'imaginer dans une relation, mais ça, les gens s'en moques, tant qu'ils ont quelqu'un sur qui parler pour occuper leurs journées.

Histoire dans le monde des contes


Je me nomme Anésidora, je sais, c'est un prénom plutôt original, mais il est unique et j'aime me dire qu'il me représente vraiment, car avec le métier que j'exerce, j'ai souvent l'impression d'être une fille comme toutes les autres, une de plus... Ca n'a pas toujours été comme ça, bien au contraire, dans mon enfance, j'étais toujours celle à qui l'on venait demander conseil, celle qui aidait tout le monde, c'était mon devoir et je faisais cela tout naturellement, aider mes neuf petits frères et petites soeurs et m'occuper d'eux pour qu'ils deviennent des gens bien un jour. Bien sûre si c'était moi qui m'en occupais, ce n'était pas pour rien, nos parents n'en avaient rien à faire de nous, ils ne souhaitaient qu'une chose, que l'on grandisse vite et que l'on parte pour qu'ils n'aient plus besoin de nous nourrir. Je savais cela, nos parents n'avaient aucun instinct parental, nous n'étions que des accidents de parcours, chacun d'entre nous et ils ne manquaient pas à nous le rappeler chaque fois qu'on avait l'impression de faire partie d'une vraie famille aimante. Toutefois, malgré que j'aimais mes frères et mes soeurs plus que tout, je fus contrainte de les quitter, contre ma volonté.

C'était une belle journée pourtant, je m'étais rendue au marché comme souvent ces derniers temps, j'essayais de trouver un emploi, histoire d'aider mes parents à payer quelques petites choses pour qu'ils arrêtent de me considérer comme un fardeau et peut-être même que j'imaginais qu'ensuite ils pourraient commencer à m'aimer ou au moins m'apprécier à ma juste valeur... J'avais remarqué que depuis un certain temps, un homme que je ne connaissais pas ne me quittait pas des yeux, pire, je commençais à croire qu'il me suivait. Je n'avais pas peur, mais j'avais entendu tellement d'histoire sur les hommes du Duc qui enlevaient les jeunes femmes pour en faire des servantes ou dieu sait quoi encore... Je m'empressai de rejoindre un groupe de marchants qui discutaient, passant entre eux pour me retrouver mêlée à la foule. Je continuais de marcher d'un pas vif avant de me retourner pour vérifier que je l'avais semé. Satisfaite de ne plus le voir, je rentrais chez moi. Pour moi, ce n'étais qu'un homme qui m'avait trouvé à son goût, pour mes parents, c'était un homme puissant qui était prêt à payer le prix fort pour m'avoir, c'est ainsi que ce soir-là, il frappa à ma porte, alors que ma mère ouvrit je l'apercevais de là où j'étais et je le reconnue tout de suite. Je ne tardais pas à savoir ce qu'il voulait quand il tendit une bourse d'or à ma mère qui se retourna vers moi, un regard satisfait au coin des lèvres. Ce fut à ce moment que je compris que mes parents m'avaient bel et bien vendue à un étranger, ils attendirent le lendemain avant de me dirent de préparer mes affaires pour partir avec cet homme. Les quitter eux n'étaient pas aussi douloureux que je l'aurais imaginé, mais mes frères et soeurs, c'était une autre histoire. J'avais passé près de dix ans à m'occuper d'eux, à faire tout ce qui était en mon pouvoir pour qu'ils soient heureux, pourtant j'avais l'impression que mes efforts avaient été fait en vain, car à ce moment précis, ils semblaient tous plus triste que jamais. Je n'avais pas beaucoup de bagages, les seules robes que je possédais, je les avais cousues moi-même avec du tissu abimé que j'avais réussi à récupérer gratuitement auprès du couturier du village, quand j'ouvris la porte, il était là, accoudé contre la porte de son carrosse noir comme l'ébène, je m'avançais lentement, je n'étais jamais montée dans un tel véhicule, dans d'autres circonstances, j'aurais pu être heureuse de le faire, pourtant je sentais que la raison pour laquelle j'avais été acheté n'était pas pour vivre une belle vie de princesse dont toutes les jeunes femmes de ma condition rêvent en secret. Je montais à bord de cet engin, j'étais une marchandise ni plus ni moins, l'homme ne m'adressait même pas un regard, comme s'il en avait assez vu.

Arrivée chez lui, je contemplais sa demeure, où plutôt, ce que je croyais être son domicile, un bâtiment plus grand que n'importe lequel se trouvant dans mon village, de grandes fenêtres, toutes recouvertes de rideaux pourpres, ne laissant pas deviner ce qu'ils pouvaient dissimuler. Il m'accompagnait à l'intérieur avant de partir dans un autre couloir, me laissant là, seule et perdue. Je ne restais pas seule bien longtemps, au fur et à mesure que j'avançais dans cette pièce ouverte devant moi, je découvrais des dizaines de personnes, toutes des femmes, je m'étonnais de voir qu'il y en avait de toutes sortes, aucune ne ressemblait à une autre. L'une d'elle s'avança vers moi, elle semblait plus âgée que les autres, je tremblais sans m'en rendre compte, j'ignorais bien ce que je pouvais faire ici. Elle remarqua mon angoisse, car elle me prit la main, m'emmenant un peu à l'écart, ouvrant l'une des portes qui menait directement à une chambre. « Surtout n'ai pas peur, je sais ce que c'est, on a toutes étés comme toi à un moment... » Elle prenait une longue pose, me serrant la main, j'avais les larmes qui commençaient à perlées le long de mes joues, je commençais à comprendre ce que je faisais ici et je n'avais pas la moindre idée de comment je pourrais m'en sortir, c'est alors qu'elle reprit la parole. « Je m'appelle Cassandra. Tu sais où tu es ? » Alors que je ne retenais plus mes larmes, j'hochais la tête doucement, la respiration haletante comme si je commençais à manquer d'air, je ne pouvais même pas ouvrir la bouche tellement j'étais tétanisée. C'est alors que Cassandra m'expliqua tout, qui était cet homme qui achetait des jeunes femmes au charme naturel pour vendre leurs corps un moment à des hommes qui n'avaient pas de sentiments pour elles et qui venaient satisfaire leurs besoins. Je trouvais cela dégoutant et mes illusions de jeune femme qui avait secrètement rêvée de trouver l'amour volèrent en éclat, car apparemment, la seule façon de sortir d'ici était d'être devenue trop vielle et indésirable auprès des hommes, seulement à ce moment-là, plus personne ne voudrait d'une ancienne prostitué rejeté par son maître. Le plus difficile fut les premiers jours, les premiers mois, puis j'appris à ne plus m'impliquer et devint comme les autres, j'imaginais que j'étais quelqu'un d'autre pendant que j'étais avec ces hommes, n'impliquant aucun sentiment et bien que chacun d'entre eux me dégouttait au plus haut point, je ne laissais rien paraitre et semblait être heureuse d'être là.

Pour moi, ils se ressemblaient tous, certain était assez beau, d'autre non, mais ils voulaient tous la même chose de moi et ne cherchait pas à me connaitre de toute façon. Un jour, un homme entra dans ma chambre, il était séduisant ce qui était plus agréable c'est vrai, en fait, il avait un regard vraiment magnifique et il me regardait réellement comme si je comptais pour lui alors qu'il ne me connaissait pas. Il n'avait pas l'air de mes amants habituels qui généralement n'auraient pas pu se trouver une femme tout seul et qui venait me voir pour cela, lui était charmant, il n'avait plus qu'une seule main, l'autre ayant été remplacé par un crochet en argent. Je ne connaissais pas son nom, c'était une règle essentielle, je n'avais pas le droit de leur poser de question, à moins d'y être invité. Il ne vint pas me voir qu'une seule fois et contrairement aux autres, il me parlait, parfois il ne faisait que cela et ne cherchait pas à profiter de moi. Il me racontait ses voyages, ses aventures à bord de son bateau et je buvais chacune de ses paroles, je m'imaginais avec lui, m'enfuir sur son bateau et aller loin où personne ne pourrait jamais venir me chercher. J'avais parfois l'impression qu'il était amoureux de moi, mais d'autres fois il me rejetait et me traitait comme la dernière des traînées. Moi en tout cas, j'en étais amoureuse, tellement... Penser à lui m'aidait à supporter l'enfermement, il lui était même arrivé de m'inviter en dehors du bordel, pour passer du temps avec lui, boire un verre. C'était plutôt agréable même si à chaque fois que je faisais un pas dehors, j'avais l'impression que tous les hommes savaient ce que j'étais, ce que je faisais de ma vie. Que les femmes me jetaient des regards assassins, empêchant leurs enfants de me regarder, comme si c'était écrit sur mon visage. Lui, il n'avait aucune idée de mes sentiments, j'avais passé tellement de temps à faire semblant d'être quelqu'un d'autre que j'étais devenue plutôt douée pour ça, je ne le laissais pas s'attacher à moi, je le repoussais quand il voulait en savoir plus sur moi, après tout, que pourrais-je bien raconter ? Comment mes parents m'avaient vendu, ou peut-être bien les manies de l'homme qui était passé me voir juste avant lui ? Une chose était sûre, j'étais en prison, je détestais sortir, car je me détestais de faire ce que je faisais et j'avais l'impression que tout le monde le savait. Je n'avais plus qu'à attendre que plus personne ne veuille de moi en rêvant d'un bateau et de l'océan que je n'avais jamais vu...

Soi réel



Code du règlement: Validé par Arizona
Pseudonyme: Cinderella
Age : 19 ans
DC ? Ariel hihi
Comment avez-vous connu ce forum: PRD
Autre chose ?: :lama:



OUAT soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Helen Hale le Mer 23 Jan - 19:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
″ Harper
Messages : 277
Date d'inscription : 30/07/2011
Pièces d'or : 234
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mar 22 Jan - 13:52

En fait Hook ne peut pas te parler il est occupé à sautiller partout donc je prends le relais... Et bien rivale, re-bienvenue, mais ne te fais pas d'illusions c'est moi qui vais finir par l'avoir.

*Hook*
N'écoute pas cette pimbêche, bienvenue à nouveau ma chère, je te dit pas combien je suis content hé hé hé, j'adore la façon dont tu as écrit l'histoire *.*
Le prénom Anésidora n'a pas été choisi au hasard, c'est l'autre prénom de Pandore. Athena lui a donné la vie, Hermès lui a appris le mensonge (pour séduire les hommes dans le cas présent), Héra la curiosité et la jalousie et Aphrodite la beauté.
Je trouvait que ça collait bien (après avoir cherché des heures un prénom lol). Voilà pour l'anecdote.
En tout cas bienvenue encore merci d'avoir pris mon scénar pour la peine je serais gentil avec Ariel ^^

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦



Shanae Harper Cole
La seule chose à laquelle personne ne peut échapper...Le destin. Et je vous promets, que le vôtre est partciulièrement déplaisant..

Team Hook
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-upon.forumgratuit.org
avatar
″ Ariel la petite sirène
Messages : 127
Date d'inscription : 08/01/2013
Pièces d'or : 143
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mar 22 Jan - 14:07

Shanae : Nous verrons bien qui de nous deux l'aura pour elle ! Merci chère rivale.

Hook
: Merci mon Hook d'amour ! C'est vrai que le prénom est très bien trouvé alors, j'ai un gros faible pour les prénoms compliqués en plus et puis comme ça j'en apprend d'avantage aujourd'hui ! Je sens que ça va être un plaisir de jouer ce personnage, je trouvais le scénario vraiment trop bien fait, je m'en serrais voulu de le laissé passer. Je termine ma fiche dans la journée dans tous les cas et après c'est partie ! :hug: :bave:

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦



“We accept the love we think we deserve.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
″ Rumpelstiltskin
Messages : 141
Date d'inscription : 03/12/2012
Pièces d'or : 134
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mar 22 Jan - 19:43

Rolalala une autre groupie de Hook...
Rebienvenue chère Ariel !! :D

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦




Rumpelstiltskin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
″ Harper
Messages : 277
Date d'inscription : 30/07/2011
Pièces d'or : 234
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mar 22 Jan - 19:52

Ne sois pas jaloux...

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦



Shanae Harper Cole
La seule chose à laquelle personne ne peut échapper...Le destin. Et je vous promets, que le vôtre est partciulièrement déplaisant..

Team Hook
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-upon.forumgratuit.org
avatar
″ Raiponce
Messages : 66
Date d'inscription : 18/01/2013
Pièces d'or : 71
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mer 23 Jan - 14:12

Re-Bienvenue :D
*shoking* Dis donc, Hook il a beaucoup de groupie o_o

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦





Fleur aux pétales d'or, répands ta magie. Inverse le temps
rends-moi ce qu'il m'a pris.. Guéris les blessures, éloigne la
pluie. Ce destin impur, rends-moi ce qu'il m'a pris, ce qu'il
m'a pris..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crossover.1fr1.net/
avatar
″ Anésidora
Messages : 74
Date d'inscription : 21/01/2013
Pièces d'or : 96
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mer 23 Jan - 19:42

Merci tout le monde ! J'ai terminé il me semble ! S'il manque quelques choses où qu'il y a le moindre soucis je ne suis pas loin ;) :hug: :enjoy:

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
″ Harper
Messages : 277
Date d'inscription : 30/07/2011
Pièces d'or : 234
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mer 23 Jan - 19:44

J'adore, vraiment j'adore, je valide avec grand plaisir !!!

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦



Shanae Harper Cole
La seule chose à laquelle personne ne peut échapper...Le destin. Et je vous promets, que le vôtre est partciulièrement déplaisant..

Team Hook
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://once-upon.forumgratuit.org
avatar
″ Anésidora
Messages : 74
Date d'inscription : 21/01/2013
Pièces d'or : 96
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée] Mer 23 Jan - 19:56

Merci :hihi:

♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦ ♠ ♣ ♥ ♦



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée]

Revenir en haut Aller en bas

Helen Hale ∞ Anésidora [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» (F) Cora Hale Feat. Adelaide Kane» Challenge Architecture extérieure - Tony.3ds /// SketchUp - Artlantis - Photoshop» récupérer l'info " lecture terminée" avec le plugin VLC ?» [Terminé] Ashampoo : 5 logiciels gratuits» Living Well/Tylénol Terminé
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once upon a time :: 
 :: •• les cartes d'identité :: bienvenue
-